Actualités safaris - Safaris à la carte
road_vous_etes_ici
Accueil /

Actualités safaris

01/01/2017

Bonne année !

13/10/2016

Des lionnes à crinière au Botswana

Dans une population de lions (Panthera leo melanochaita) vivant dans le Delta de l’Okavango, au Botswana, les mâles ne sont pas les seuls à arborer une belle crinière. En effet, cinq femelles ont également cet attribut. Normalement, le dimorphisme sexuel de cette espèce permet de reconnaître un mâle d’une femelle à coup sûr. Mais dans ce cas, seule la taille de ces félins autorise à faire la différence car les lionnes restent plus petites que les mâles. De plus, elles démontrent aussi des comportements typiques des lions comme des rugissements réguliers normalement réservés aux messieurs pour attirer les femelles ou défendre leur territoire. Une lionne observée plus longuement par les chercheurs et baptisée SaF05 a démontré tous les comportements propres aux mâles. Elles a été plusieurs fois observée en train de tenter de s’accoupler avec d’autres femelles bien qu’elle ait également démontré des comportements hétérosexuels, ce dont ont également fait preuves trois autres femelles. Parmi les cinq lionnes à crinière, SaF05 a utilisé les vocalisations qui se rapprochaient le plus de celles des mâles. De plus, selon les chercheurs, cette lionne marque son territoire comme les messieurs. Le développement de la crinière est soumis à l’action de plusieurs facteurs comme la nutrition de l’animal, la génétique, la température de l’environnement ou encore des facteurs hormonaux. Selon les résultats de ces observations publiés fin août 2016 dans la revue African Journal of Ecology, chez ces lionnes, la crinière serait le résultat d’un trop fort taux de testostérone dans l’organisme. Ce qui aboutirait également à leur stérilité. Crédit : Sciences&Avenir - photo : J. Thom, Conservation safaris