Delta de l’Okavango - voyage et safari au Botswana - Safaris à la carte
road_vous_etes_ici
Accueil / Destinations / Botswana / Parcs et réserves /

Delta de l’Okavango et Moremi

Botswana - Delta de l’Okavango © Kwando Safaris
Botswana - Delta de l’Okavango © Kwando Safaris
Botswana - Delta de l’Okavango © Kwando Safaris
Botswana - Delta de l’Okavango © Kwando Safaris
Botswana - Delta de l’Okavango © Kwando Safaris
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango
Botswana - Delta de l’Okavango

Le mythique Delta de l’Okavango est une étape incontournable lors d’un voyage au Botswana, principalement pour les paysages (les animaux n’y sont pas plus ni moins nombreux qu’ailleurs), la variété des activités et l’ambiance très particulière. Qui n’a pas vécu une balade en Mokoro (pirogue locale) sur les eaux du delta n’a pas totalement ressenti le Botswana…


Type : réserves privées et parc national de Moremi
Surface :
15 000 km2
Durée conseillée :
2 à 6 nuits. Si vous restez plus de 2 ou 3 nuits, nous vous conseillons de prévoir un combiné entre un lodge 100% aquatique et un lodge offrant des activités mixtes terrestres et aquatiques.

Le Delta de l’Okavango et Moremi

Il y a environ 2 millions d’années, l’Okavango rejoignait probablement le Limpopo et se jetait dans la mer, mais l’activité tectonique a fini par le détourner vers le Kalahari. Pendant quelques milliers d’années, il a alimenté un gigantesque lac qui couvrait les pans de Makgadikgadi et Nxai, puis l’ensablement et les mouvements tectoniques l’empêchèrent d’arriver jusque-là. Aujourd’hui, ses 18 milliards de m3 annuels s’étalent comme une main et se divisent en de multiples canaux et lagunes pour se perdre dans les sables du Kalahari, avant même d’arriver à Maun. La réserve Moremi occupe toute la partie orientale du delta, avec de nombreuses terres émergées et une faune abondante.
La succession de la saison des pluies et de l’inondation alimente en eau une végétation abondante et verdoyante tout au long de l’année, qui attire une faune riche et diversifiée et bien sûr une myriade d’oiseaux qui feront le bonheur des amateurs.
Nous vous conseillons, pour vivre pleinement la magie du Delta, de combiner un camp semi-aquatique (construit sur une île et proposant des activités sur l’eau et des safaris en 4x4) et un camp  sur pilotis dans une zone totalement inondée.

Type de paysages

Le Delta est une immense zone plane parsemée de petites buttes arborées qui deviennent des îles au moment de l’inondation. Des anciennes termitières forment de cumulus circulaires, souvent couronnés d’un bouquet de palmiers. Un réseau de canaux plus ou moins larges et profonds sert de chemin aux hippopotames lorsqu’ils sortent brouter la nuit, tandis que les eaux permanentes forment des lagunes entourées de marais couverts de roseaux.
Lorsque l’eau se retire, elle laisse de vastes prairies couvertes d’herbe rase, particulièrement appréciés par les herbivores qui y voient venir de loin les prédateurs.

Saisons pour un safari dans le Delta de l’Okavango

La particularité de l’inondation du delta est de commencer… quand la saison des pluies est terminée ! Il faut en effet plusieurs mois pour que les eaux de l’Okavango arrivent dans le delta et recouvrent la zone.
De décembre à mars : c’est la saison des pluies et seules les zones d’eaux permanentes sont inondées (les lodges sont généralement construits dans ces zones pour pouvoir proposer toute l’année des activités aquatiques)
De fin avril à juillet : le temps se met au beau et les eaux montent doucement, recouvrant petit-à-petit toute la zone. Les animaux se regroupent sur les îles et sont donc plus faciles à observer (sur les îles qui restent accessibles) mais il fait froid la nuit
D’août à novembre : les eaux se retirent et les températures se réchauffent, août et septembre étant sans doute les mois les plus agréables dans le delta.

Animaux fréquemment rencontrés

L’herbe étant abondante toute l’année, les herbivores sont nombreux (notamment les impalas, les gnous et différentes sortes de cobe), ce qui permet de nourrir une population importante de lions et de léopards.

Les animaux particuliers

Certaines antilopes sont particulièrement aquatiques et se plaisent dans le delta, comme le cobe de Lechwe, le cobe de Buffon ou la rare sitatunga. Les balades à mokoro sont l’occasion d’observer de très jolies grenouilles.

Les plus

La magie du delta est inimitable, on y laisse forcément un peu de soi…

Les moins

Le Delta pardonne peu le mauvais temps puisque les activités aquatiques ne révèlent tous leurs charmes que lorsque les magnifiques paysages sont inondés de soleil.

Accès

En moyenne 30 mn de vol depuis Maun ou 45 mn depuis Kasane

Fréquentation

La réserve de Moremi est très fréquentée (notamment en haute saison), nous conseillons donc les réserves privées qui assurent toute l’année des safaris exclusifs.